L'Ange du Markéting

Ne jouer pas au démon avec votre markéting

Articles de presse commerciaux

Diverses d’entreprises, petites ou grandes, ont décidé de prendre place sur ces territoires, donnant lieu à des avantages qu’on a la possibilité d’observer. Ce ne sont pas forcément les sociétés qui emploient un nombre non négligeable de salariés qui sont concernées. Les TPE elles aussi ont décidé de suivre le mouvement. Les zones franches urbaines attirent avant tout de compagnies de petit gabarit, qui ont de trois ans ou moins, qui emploient cinq salariés et qui mettent autant de chances qu’il fut possible de leur côté, afin de démarrer sur des zones qui donnent l’opportunité de faire des économies et d’avoir des coûts fixes minimums.

Billets écrits par equipe serge minguy

L’ambition étant bien sur de réussir à lancer suffisamment la compagnie sur plusieurs années afin qu’elle n’ait plus besoin des exonérations en fin des processus de dégressivité. Concernant les municipalités qui désirent que les implantations durent dans le temps aussi longtemps possible, afin de maintenir ce qui a pu être installé, cela est spécialement important. Dans les zones franches urbaines, le risque de faillite est présent tout comme ailleurs, même si le taux est compensé par les nouveaux arrivants.
Les ZFU ne sont néanmoins pas simplement de mini-paradis fiscaux. Nous ne pouvons qu’être touchés devant différentes aventures ; prenons pour exemple cette agence de voyages qu’on a fondée au sein du quartier des Sablons, au Mans par un entrepreneur qui sortait d’un chômage de longue durée et qui grâce à une implantation dans la ZFU a eu l’opportunité de ravoir un travail,et par la même occasion, engager quatre salariés.entre autres, après avoir vécu un chômage de longue durée, un entrepreneur a lancé une agence de voyages localisée dans le quartier des Sablons, qui de cette façon a eu l’opportunité de ravoir un travail,et par la même occasion, engager quatre salariés, qui grâce à une implantation dans la ZFU. La zone franche rend également possible à différentes compagnies en difficulté de survivre en se permettant de respirer un peu.

La difficulté des débuts est notable. Se mentir en ce qui concerne les faits est entre autres d’aucune utilité ; sans nécessairement qu’elles pratiquent une réelle activité dans la ZFU, c’est en fait comme de simples façons de ne pas avoir à payer de cotisations que les premières ZFU notamment ont fréquemment été utilisées.