L'Ange du Markéting

Ne jouer pas au démon avec votre markéting

Articles de presse commerciaux

La montagne ne charme plus uniquement en hiver. En été aussi, elle attire les vacanciers à la recherche d’air pur et de grands espaces. Pour ce faire faut-il calculer avec savoir-faire l’orientation et l’isolation d’un chalet pour ne pas suffoquer durant les périodes estivales et frissonner avec les premières neiges.

Maintenant, quand un particulier envisage d’investir dans un chalet ou d’en rénover un, il est moins fréquent que ce soit pour venir skier uniquement une semaine par an. Entre autre, la montagne est devenue la préférée de tous. Pour le grand air et les immenses endroits. Choix confirmé par une agence spécialisée dans la location de maisons d’exception, tels que les chalets au Canada.

Lectures produites par : Couvreur Montréal

Un chalet doit être vivable et honorable. Pas question, donc, de laisser libre cours à son architecture concernant l’orientation. L’hiver, il faut capturer le soleil, important aux beaux jours. Et l’été, j’opte pour les pare-soleil et les claires-voies. Dans les chalets, le bâtisseur pourra choisir des claires-voies pour modérer les rayons du soleil et sur des balconnières protégés de la neige par un prolongement de la toiture.

Le toit et son isolation ne s’invente pas également. La charpente doit être conforme confronté au poids de la neige qu’elle peut porter en hiver particulièrement au Canada. Relativement aux combles, il faut savoir les employer l’été pour réduire la climatisation. Ainsi on peut avoir recourt volontiers à une couverture en tôle, puisque la principale dégradation phonique liée à cet équipement, c’est la pluie qui tombe. Le climat inspire les pistes observer pour la reconstruction du toit de son chalet.

À l’instar de l’endroit de construction du chalet, s’il est à parfaitement à l’abri, on peut choisir une isolation multicouche métallique, mais pas phonique, et de ce fait construire une réverbération de la chaleur dans la pièce. En fortifiant les mezzanines de la neige par une extension de la toiture. En ce qui concerne une éventuelle comble, telle une extension extérieure du chalet, l’architecte emploi le sol comme chauffage pour miser sur le contraste froid et chaud en en pleine chaleur ou pour joindre sans sort dans l’usage du sauna ou du jacuzzi extérieur.